Prospective bienveillante : outil d’anticipation créative qui accepte ses limites | The Alchemists


Article préalablement publié sur www.TheAlchemists.fr,
l’académie des entrepreneurs au service des projets qui ont besoin de talent.


#19 – La bienveillance par Olivier Parent de l’Académie des Alchemists

La crise sanitaire du Covid-19 a pris tout le monde par surprise, mettant en lumière le manque total d’anticipation de notre Société. Elle a déstabilisé tous les acteurs, y compris les plus éclairés de nos économistes, de nos politiques, de nos citoyens.

Crédit photo : Hannes Richter Unsplash

Quid de la prospective, ne porte-t-elle pas une part de responsabilité particulière ?

Si elle ne peut pas échapper à la nécessaire introspection que les structures humaines s’infligent, ce regard attentif sur soi-même qui, aujourd’hui, relève de l’indispensable, il faut rester prudent quant à la responsabilité qui serait celle de la prospective de ne pas avoir envisagé la pandémie.

Certains prospectivistes disent qu’ils ont examiné cette éventualité mais n’ont pas été écoutés. D’autres s’obligent à désormais réduire les délais temporels avec lesquels la prospective joue pour s’attacher à une prospective du présent. D’autres encore rappellent que la prospective n’a pas vocation à chercher à jouer aux cassandres. Elle est faite pour accompagner et éclairer les activités humaines d’une lumière autre que celle de l’immédiateté ou de la productivité.

Quoi qu’il en soit le Covid-19 met en danger certains fondements de la prospective. L’épidémie pourrait la priver de la liberté propre aux “exercices de pensée” pour l’obliger à s’engager dans une posture solutionniste et court termiste. Cependant, aujourd’hui comme demain, la prospective est et demeurera l’analyse de conséquences dues à des postulats identifiés. Pour cela, la prospective devra continuer à créer des écosystèmes spéculatifs qui permettront de déployer des scénarios et de tracer une cartographie des futurs de l’organisme qui la sollicite.

La prospective n’a pas la science infuse, n’est pas un art divinatoire ! Elle est au service du décideur politique ou économique. Plus que jamais, la bienveillante prospective est un outil d’anticipation au service d’une décision responsable, pour inspirer la construction collective de la Société post-confinement… espérons-le !

Olivier Parent


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui