ETUDES STRATÉGIQUES

Terrena | Etude de prospective stratégique pour la marque La nouvelle agriculture | Consulting

Après six mois d’études, de veille documentaire, d’entretiens, d’ateliers de prospective design, de focus groups dans toute la France, de rédaction… le Comptoir Prospctiviste a remis à Terrena son rapport d’étude sur l’avenir de l’agriculture, en général, et de la marque La nouvelle agriculture, en particulier.

Merci de la confiance que Terrena et l’équipe de La nouvelle agriculture ont accordé au Comptoir ! Une très belle mission qui nous amené à aller à la rencontre de personnes conscientes des actes qu’elles posent et passionnées par leur métiers, leurs animaux et leurs territoires.

Space’ibles | Enjeux étiques de l’espace : remise du rapport d’étude | CNES | Consulting

C’est en distanciel que les membres de Space’ibles ont fait les restitutions de leurs travaux d’études…

Avec Jacques Arnould, expert éthique du CNES, le Comptoir a piloté l’atelier « Enjeux éthique de l’espace ». En plus de Jacques et les associés du Comptoir, l’atelier comptait une vingtaine de membres : Thérèse Awada, chirurgien, Diane Beaulieu, médecin aéronautique, louis Carton, étudiant, Christian Clot, Adaptation, Philippe Coué, Dassault Aviation, Anne Drapeau, Arianegroup, Emmanuel Dufrasnes, ENSAS – RST ARCHES, Céline Duparcq, CNES, Ludivine Gilli, IRSN, Valère Girardin, ESA, Jean-Pierre Goux, One Planet, Alban Guyomarch ENS, Rémi Richard, AGRIAL.

L’atelier s’est attaché à présenter les enthousiasmes aussi bien que les interrogations ou les peurs liées aux activités spatiales humaines, dans un contexte en voie de dérégulation et même de vive concurrences. Les acteurs, privés aussi bien qu’étatiques se multiplient au point que le public perde une vision claire de la direction, de la finalité de ces activités. Le « message » est d’autant plus brouillé que la France et l’Europe manque de hérauts aussi audibles (pour ne pas dire tonitruant) qu’un Elon Musk. Si bien que ce sont ces messages que le public retient. Ce sont ces mêmes messages qui créent le doute sur le juste finalité des activités spatiales.

Rapport d’étude « Enjeux éthiques de l’espace » bientôt disponible ici.

Keolis | L’univers des possibles dans un monde post-COVID-19 | Consulting

Après une étude menée, en 2018, sur « Une prospective de la mobilité », puis, en 2019, une autre sur « Comment créer/gérer l’attractivité d’un territoire ? Une approche prospective » qui présentait des orientations autour de l’inclusivité et de la gestion dynamique des centres-villes. Après deux études, en 2020, sur « l’Analyse prospective des conséquences de l’allongement de la longévité dans les enjeux de la mobilité » et « l’Analyse prospective d’une l’étude quantitative sur les nouveaux usages digitaux »…

La Direction de la Prospective, des Modes de vie et de la mobilité dans les territoires de KEOLIS a demandé au Comptoir de se pencher sur le champ des possibles qui émerge de la crise sanitaire que notre monde vient de traverser. Entre émergences et tendances, entre craintes et enthousiasmes, il s’agissait de tracer un itinéraire d’exploration de la Terra incognita qui, sous peu, pourrait bien émerger…

Paris Ouest La Défense | Prix de l’innovation 2021 | Consulting

A l’issue des Prix de l’innovation POLD 2021, le Comptoir a mené une étude prospective auprès des membres des jurys des cinq différents prix : Ville Intelligente & Durable, Intrapreneuriat, Résilience, Étudiant et Open Innovation.

En plus de recueillir les motivations des membres des jurys à participer à ce genre d’événement, il s’agissait d’établir les liens entre innovation et prospective dans un territoire tel que celui de la Défense.

KEOLIS | Livraison de l’étude prospective sur les usages digitaux | Consulting

Le Comptoir à réalisé une étude prospective d’une étude quantitative produite par Keolis sur les usages digitaux des français, des milieux les plus urbains à la ruralité.

En plus de l’analyse prospective, cette étude du Comptoir a donné lieu à la production d’une série de scénarios issus des contextes décrits dans l’étude quantitative.

Cette étude est la quatrième réalisée par la Comptoir pour Keolis. Les résultats de cette étude sont confidentiels.

UPPIA – La Conserve | Nos futurs alimentaires | Étude stratégique

Qu’est-ce que nous mangerons demain ? C’est la question à laquelle Christian Gatard et Olivier Parent ont répondu à la demande de l’Uppia dans une étude prospective. Cet étude et son rapport sont à l’origine du cahier d’exploration très complet UPPIA – La Conserve que vous pouvez télécharger ici

Autour de Jean-Bernard Bonduelle, Président de l’UPPIA, Julien Couaillier, Délégué Général, et Christian, l’agence One X Fidlid a réuni, pour le collectif de la #conserve (Uppia – La Conserve), une dizaine de journalistes éco, société, conso et spécialisés lors d’un  #webinaire dédié aux futurs alimentaires.

Nouvelles #valeurs qui guideront la composition de nos #assiettes, lien entre #identité et alimentation, nouveaux #régimes, proximité, sûreté, traçabilité, mais aussi alimentation récréative, signaux envoyés par la génération Alpha, l’étude balaie toutes les questions avec lesquelles les acteurs de l’agroalimentaires devront composer dès demain. 

#soyezlemouvement

KEOLIS | Livraison de l’étude prospective sur les enjeux d’avenir de la longévité | Consulting

Le Comptoir à réalisé une étude prospective sur les enjeux de l’allongement (avéré ou non) de la longévité , dans la société en général et dans la mobilité en particulier.

Cette étude du Comptoir a donné lieu à la production d’une série de scénarios issus des contextes décrits dans l’étude quantitative.

Cette étude est la troisième réalisée par la Comptoir pour Keolis. Les résultats de cette étude sont confidentiels.

The Alchemists | Prospective bienveillante : outil d’anticipation créative qui accepte ses limites


Article préalablement publié sur www.TheAlchemists.fr,
l’académie des entrepreneurs au service des projets qui ont besoin de talent.


#19 – La bienveillance par Olivier Parent de l’Académie des Alchemists

La crise sanitaire du Covid-19 a pris tout le monde par surprise, mettant en lumière le manque total d’anticipation de notre Société. Elle a déstabilisé tous les acteurs, y compris les plus éclairés de nos économistes, de nos politiques, de nos citoyens.

Crédit photo : Hannes Richter Unsplash

Quid de la prospective, ne porte-t-elle pas une part de responsabilité particulière ?

Si elle ne peut pas échapper à la nécessaire introspection que les structures humaines s’infligent, ce regard attentif sur soi-même qui, aujourd’hui, relève de l’indispensable, il faut rester prudent quant à la responsabilité qui serait celle de la prospective de ne pas avoir envisagé la pandémie.

Certains prospectivistes disent qu’ils ont examiné cette éventualité mais n’ont pas été écoutés. D’autres s’obligent à désormais réduire les délais temporels avec lesquels la prospective joue pour s’attacher à une prospective du présent. D’autres encore rappellent que la prospective n’a pas vocation à chercher à jouer aux cassandres. Elle est faite pour accompagner et éclairer les activités humaines d’une lumière autre que celle de l’immédiateté ou de la productivité.

Quoi qu’il en soit le Covid-19 met en danger certains fondements de la prospective. L’épidémie pourrait la priver de la liberté propre aux “exercices de pensée” pour l’obliger à s’engager dans une posture solutionniste et court termiste. Cependant, aujourd’hui comme demain, la prospective est et demeurera l’analyse de conséquences dues à des postulats identifiés. Pour cela, la prospective devra continuer à créer des écosystèmes spéculatifs qui permettront de déployer des scénarios et de tracer une cartographie des futurs de l’organisme qui la sollicite.

La prospective n’a pas la science infuse, n’est pas un art divinatoire ! Elle est au service du décideur politique ou économique. Plus que jamais, la bienveillante prospective est un outil d’anticipation au service d’une décision responsable, pour inspirer la construction collective de la Société post-confinement… espérons-le !

Olivier Parent


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui

Arbre des Connaissances | Sortie du « Jouer à débattre » sur les addictions | Consulting

Le Comptoir Prospectiviste a participer à la conception du nouveau kit « Jouer à débattre » sur les dépendances et les addictions (https://jeudebat.com/nouveau-jeu-jad-addictions/) que l’association L’arbre des connaissances va mettre à la disposition des enseignants (collège et lycée). Le travail du Comptoir à consisté à concevoir un futur dans lequel apparaitrait un nouveau risque de dépendance.



Ces kits de jeu permettent d’initier les adolescents au débat citoyen sur des questions sciences société d’actualité.

Depuis 2017, les kits « Jouer à débattre (https://jeudebat.com/) sont proposés par L’arbre des connaissances (arbre-des-connaissances-apsr.org). Il en existe déjà trois autres sur les thèmes suivants :
– L’humain augmenté
– La biologie de synthèse
– L’intelligence artificielle

Space’ibles | Lancement de l’atelier « Enjeux éthiques de l’Espace » | Space’ibles | Consulting

Ce vendredi, au siège du CNES, Olivier, Christian et Patrick animait la première réunion de l’atelier « Enjeux éthiques de l’Espace », dans le cadre de Space’ibles, l’Observatoire de Prospective spatiale du CNES.

Les travaux sont amenés pas loin de 18 mois avec une présentation du rapport d’activité de l’atelier présenté, en juin 2021, lors du prochain salon du Bourget. D’ici là, le petit vingtaine de membres de l’atelier ont du travail sur la planche !