ETUDES STRATÉGIQUES

Prospective bienveillante : outil d’anticipation créative qui accepte ses limites | The Alchemists


Article préalablement publié sur www.TheAlchemists.fr,
l’académie des entrepreneurs au service des projets qui ont besoin de talent.


#19 – La bienveillance par Olivier Parent de l’Académie des Alchemists

La crise sanitaire du Covid-19 a pris tout le monde par surprise, mettant en lumière le manque total d’anticipation de notre Société. Elle a déstabilisé tous les acteurs, y compris les plus éclairés de nos économistes, de nos politiques, de nos citoyens.

Crédit photo : Hannes Richter Unsplash

Quid de la prospective, ne porte-t-elle pas une part de responsabilité particulière ?

Si elle ne peut pas échapper à la nécessaire introspection que les structures humaines s’infligent, ce regard attentif sur soi-même qui, aujourd’hui, relève de l’indispensable, il faut rester prudent quant à la responsabilité qui serait celle de la prospective de ne pas avoir envisagé la pandémie.

Certains prospectivistes disent qu’ils ont examiné cette éventualité mais n’ont pas été écoutés. D’autres s’obligent à désormais réduire les délais temporels avec lesquels la prospective joue pour s’attacher à une prospective du présent. D’autres encore rappellent que la prospective n’a pas vocation à chercher à jouer aux cassandres. Elle est faite pour accompagner et éclairer les activités humaines d’une lumière autre que celle de l’immédiateté ou de la productivité.

Quoi qu’il en soit le Covid-19 met en danger certains fondements de la prospective. L’épidémie pourrait la priver de la liberté propre aux “exercices de pensée” pour l’obliger à s’engager dans une posture solutionniste et court termiste. Cependant, aujourd’hui comme demain, la prospective est et demeurera l’analyse de conséquences dues à des postulats identifiés. Pour cela, la prospective devra continuer à créer des écosystèmes spéculatifs qui permettront de déployer des scénarios et de tracer une cartographie des futurs de l’organisme qui la sollicite.

La prospective n’a pas la science infuse, n’est pas un art divinatoire ! Elle est au service du décideur politique ou économique. Plus que jamais, la bienveillante prospective est un outil d’anticipation au service d’une décision responsable, pour inspirer la construction collective de la Société post-confinement… espérons-le !

Olivier Parent


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui

Sortie du « Jouer à débattre » sur les addictions | Consulting

Le Comptoir Prospectiviste a participer à la conception du nouveau kit « Jouer à débattre » sur les dépendances et les addictions (https://jeudebat.com/nouveau-jeu-jad-addictions/) que l’association L’arbre des connaissances va mettre à la disposition des enseignants (collège et lycée). Le travail du Comptoir à consisté à concevoir un futur dans lequel apparaitrait un nouveau risque de dépendance.



Ces kits de jeu permettent d’initier les adolescents au débat citoyen sur des questions sciences société d’actualité.

Depuis 2017, les kits « Jouer à débattre (https://jeudebat.com/) sont proposés par L’arbre des connaissances (arbre-des-connaissances-apsr.org). Il en existe déjà trois autres sur les thèmes suivants :
– L’humain augmenté
– La biologie de synthèse
– L’intelligence artificielle

Lancement de l’atelier « Enjeux éthiques de l’Espace » | Space’ibles | Consulting

Ce vendredi, au siège du CNES, Olivier, Christian et Patrick animait la première réunion de l’atelier « Enjeux éthiques de l’Espace », dans le cadre de Space’ibles, l’Observatoire de Prospective spatiale du CNES.

Les travaux sont amenés pas loin de 18 mois avec une présentation du rapport d’activité de l’atelier présenté, en juin 2021, lors du prochain salon du Bourget. D’ici là, le petit vingtaine de membres de l’atelier ont du travail sur la planche !

FuturHebdo Anthologies Prospectives #03 est paru | Publication

La nouvelle mouture de recueil FuturHebdo Anthologies Prospectives vient de paraître. Il sera envoyé à certains privilégiés. D’autres en recevrons un exemplaire lors de nos diverses rencontres… Le prochain numéro pourra être commandé en ligne. Dans ce numéro, des articles des trois comparses du Comptoir Prospectiviste (Olivier Parent, Christian Gatard, Patrick Delcourt) et d’autre de Nathalie Viet, Luc Dellisse, Thomas Michaud et Lorenzo Soccavo. Bonne lecture !

A télécharger en pdf ICI.

EDITORIALE : Cet automne 2019, le Comptoir Prospectiviste fête ses quatre années d’activité. Pour Christian Gatard, Patrick Delcourt et moi-même, la création de ce bureau d’études en prospective stratégique concrétisait plu- sieurs années de consulting en prospective réalisées comme indépendants, auprès de divers organismes, qu’ils soient privés, publics ou associatifs.

Cet anniversaire est aussi l’occasion de se pencher sur l’intérêt toujours plus marqué que le marché prête à la prospective.

Beaucoup de choses sont dites sur la prospective… bien que ce qui en est dit ait tendance à confondre prospective et futurisme, prospective et innovation, prospective et design… A l’évidence, la prospective a besoin des visions du futurisme, de la recension des innovations et de la créativité du design… Une fois ces éléments et d’autres rassemblés, c’est l’étude des conséquences de ces éléments, les postulats de la prospective, sur le corps biologique, entrepreneurial, associatif, social ou étatique qui sont la Prospective.

La prospective peut être ascendante (forecasting) : on étudie les possibles qui se présentent en fonction des postulats de bases. La prospective peut être descendante (backcasting) : on étudie les conditions nécessaires pour arriver à un futur imposé… peu importe les méthodes utilisées, réalistes, constructivistes… tant que cette démarche intellectuelle permet de repenser le présent, celui de l’individu, de l’entre- prise, de toutes organisations humaines.

En ayant conscience de ses racines intellectuelles (histoire, sciences « dures » ou « molles » — économie, sciences humaines et sociales — études de marchés qualitatives…), la prospective se révèle alors être un formidable outil d’aide à la décision. Chacun est invité à s’emparer de la Prospective pour construire un avenir dans lequel indécision et indétermination sont minimisées par la mise en valeur de l’émergence d’une culture polyvalente. Ce numéro de FutuHebdo Anticipations Prospectives en rend compte à sa manière.

Alors, laissez-vous séduire par cet étrange côté de la réalité, où l’histoire jaillit du passé pour percuter le présent et plonge vers l’avenir… où le futur vient percuter le présent sans qu’on ait, semble-t-il, les moyens d’appréhender ce déferlement d’événements ! C’est là que la prospective intervient : elle prend le relais de l’historien ou celui du sociologue, elle fait taire le collapsologue et invite le présent à se réveiller de sa torpeur consumériste.

Alors, bienvenue dans le présent : C’est la plus belle aventure à vivre ! La prospective va devenir votre compas pour naviguer au milieu de ce que la plupart ne perçoit que comme « incertain » !

Séminaire Space’ibles Days 2019 | CNES | Consulting

Les 7 et 8 novembre 2019, au siège du CNES, aux Halles à Paris, se tient le troisième séminaire Space’ibles Days. Space’ibles est l’Observatoire du Prospective Spatiale à l’initiative du CNES (www.spaceibles.fr). A cette occasion, six nouveaux ateliers de réflexion prospective Space’ibles seront lancés en perspective d’une restitution lors du salon du Bourget 2021.

Le Comptoir Prospectiviste co-animera l’atelier « Ethique et Espace » avec Jacques Arnould, en charge des questions éthiques au CNES.

Au cours de ce séminaire, l’analyse prospectiviste du film OUTLAND sera proposée par le Comptoir Prospectiviste : https://www.futurhebdo.fr/ce-que-outland-nous-dit-sur-demain/.

Cette chronique viendra compléter la collection des analyses faites pour le CNES (www.futurhebdo.fr/category/Space%E2%80%99ibles). Cette analyse s’inscrit dans la grande collection des analyses de film que le Comptoir Prospectiviste réalise en collaboration avec le Huffington Post C’est demain (www.huffingtonpost.fr/cest-demain) avec FuturHebdo (www.huffingtonpost.fr/news/futurhebdo)

Consulting | Présentation de l’étude « Avenir de la filière HB et du syndicat » en congrès | UBH

Le 30 septembre 2019, Christian et Olivier ont présenté, en congrès, l’étude « Avenir de la filière Horlogerie Bijouterie et de l’organisation professionnelle UBH » aux professionnels, adhérents de l’UBH et aux autres professionnels du périmètre de l’horlogerie-bijouterie, dont Francéclat.
Cette présentation rassemblait les résultats de 3 mois de travaux, entre entretiens, laboratoires spéculatifs internes au Comptoir et atelier de Prospective Design.

La dernière étape de cette belle étude consistera en la redaction du rapport final qui intègrera les tenants et aboutissants issus de l’atelier de Prospective Design.

Merci à l’UBH et à Francéclat de leur confiance à notre égard qui nous a permis de mener à son terme cette belle étude qui ouvre à autant de questions qu’elle apporte de réponses !

Bientôt, ici, la vidéo de leur présentation…

Consulting | Université d’été de l’ANAP | Tables rondes

Université d’été de l’ANAP (Agence Nationale de l’Appui à la Performance) : Comment mener à bien une transformation réussie ? 

A l’occasion de cette manifestation d’échelle nationale, à Marseille, les 5 et 6 septembre 2019, le Comptoir Prospectiviste a accompagné l’ANAP au plan éditorial. L’enjeu a été de concevoir les trois grands moments pour la plénière d’ouverture de cette convention :

– Un témoignage « Grand Angle » avec Christian Clot (adaptationexpe.com), aventurier et chercheur qui a présenté, rappelé la grande qualité de l’humain et de son cerveau : sa capacité à l’adaptation,

– Une première table ronde autour du thème « Le domicile, premier lieu de soins ? » avec Alice Casagrande, Directrice formation et vie associative, Fehap, Olivier Lebouché, Directeur général, Korian Domicile France et Nicolas Revel, Directeur général, CNAM.

– Une deuxième table ronde sur le thème « Le système de santé et l’arrivée du numérique » avec Jean-Marc Blanc, Directeur, Fondation I2ML, Charles Guépratte, Directeur général, CHU de Nice, Franck Le Ouay, CEO, Lifen et Norbert Nabet, Directeur général Prestations Intellectuelles, Médias, Événementiel, NEHS.

En plus de la conception de la scénographie (décor et audiovisuel), le Comptoir a produit, en amont, un cadre éditorial fondé sur des analyses prospectivistes sur les questions de soins et de lieux de soins, et sur les impacts de l’émergence du numérique dans le monde de la santé. Cette matière à permis à l’ANAP et à Thierry GUERRIER, le journaliste qui aura animé ces deux tables rondes, de préparer les contenus des débats.

#univanap

CONSULTING | LANCEMENT DU SITE PREVENT2030.EU

Le Comptoir Prospectiviste est partenaire de l’étude Prevent 2030 :

CONTEXTE : L’amplification des radicalisations violentes à travers le monde, l’accession des groupes extrémistes à des outils de communication globaux et l’ouverture des entreprises à une responsabilité sociale et environnementale rendent ces structures plus fragiles.

PREVENT 2030 vise à caractériser, évaluer et prédire les risques et les conséquences de l’extrémisme violent sur la vie de l’entreprise. Il s’agit d’étudier et de prévenir les 4 formes d’extrémisme violent tels que définis selon la typologie de l’ONU : l’extrémisme politique (droite ou gauche), l’extrémisme religieux, l’extrémisme environnemental ou écologique, l’extrémisme social.

Pour atteindre ces objectifs le projet PREVENT 2030 s’appuiera sur une méthodologie rigoureuse scientifique centré sur une analyse de l’état de préparation des entreprises face à ces risques, de la définition des scénarios prévisibles d’évolution des risques et d’une méthode prospective rigoureuse s’appuyant sur une collaboration concrète au sein d’atelier de travail d’un panel d’entreprises et d’experts dans les domaines identifiés comme à risques.


Les partenaires Prevent 2030 sont :

 Université Jean-Jaurès Toulouse
 CNAM
 Inagora
 Le Comptoir Prospectiviste

CONSULTING | RESTITUTION DE L’ATELIER « VIVRE AU QUOTIDIEN DANS L’ESPACE » | SPACE’IBLES | CNES

A l’occasion du salon du Bourget 2019, le Comptoir a présenté, au chalet du CNES, la restitution de l’année de travail de l’atelier de réflexion « Vivre au quotidien dans l’Espace », un des ateliers de réflexion de Space’ibles, l’Observatoire de Prospective Spatial du CNES. Le Comptoir a piloté cette atelier.

Deux scénarios au-delà de la moitié du XXIe siècle : une station spatiale en orbite de la Lune, dans un contexte de concurrence industrielle et un village martien à qui s’impose une frugalité : et si Mars ne faisait plus rêver ?  


Bientôt, ICI, le rapport dans son intégralité.

CONSULTING | CROIX ROUGE FRANÇAISE

Le Comptoir Prospectiviste a mené pour La Croix Rouge Française une étude sur les horizons futurs de l’engagement, du bénévolat et du don. 

Adossée à une méta-analyse des études existantes, l’approche du Comptoir s’est enrichie de nombreux entretiens avec des acteurs de l’engagement : bénévoles, entreprises, observateurs. 

Un atelier de Prospective Design, qui s’est déroulé en interne, a permis de confronter 5 scénarios à la réalité, de les augmenter, de les enrichir… Présentée au COMEX de la Croix Rouge Française, cette étude a pour vocation d’inspirer la Croix Rouge Française pour construire l’avenir de sa mission.