Olivier PARENT

Le futur de la MOA | ARGIC-ARCCO

Olivier est intervenu lors d’une conférence, en distanciel, organisée par l’Observatoire des métiers ARGIC-ARCCO, à l’invitation de Frédéric Joly. Cette conférence réunissait :

  • Yann Charron, Directeur de la Transformation, Agirc-Arrco ;
  • Frederic Coutard, Directeur du Produit Retraite, Agirc-Arrco ;
  • Norbert GIRARD, Responsable de l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance ;
  • Laetitia MAS, Responsable du centre de services MOA Assurance de personne, KLESIA ;
  • Sébastien Charreire, Head of Technology Advantage, Sia Partners ;
  • et Olivier qui a assuré la clôture de cet apres-midi.

Olivier a abordé l’impact d’une technologie, l’IA, sur les métiers de la MAO (Maîtrise d’ouvrage) dans les domaines de la retraite complémentaire et l’assurance des personne.

Le télétravail : une conférence de Christian Gatard | CDRT

Christian était invité par le CDRT à parler du télétravail, dont l’émergence fait évoluer divers relations au sein de l’entreprise et dans la société de manière générale.

WEB CONFERENCE DU 3 JUIN
Le 3 juin, c’est à nouveau plus de 50 adhérents du CDRT qui se sont réunis, virtuellement, pour échanger sur les perspectives offertes par le Télétravail.

Voici le fil rouge de cette table ronde qui a durée … 2 heures ! Les adhérents du CDRT connectés avec leurs identifiants pourront également télécharger les documents présentés par nos intervenants.
Plus à lire sur le site du CDRT…

SF et prospective : quand la fiction propose une lecture originale du réel | e-Festival de Géopolitique le 16/06/20 à 17:00

Dans le cadre du Festival de Géopolitique de Grenoble (www.festivalgeopolitique.com), Olivier participe à une conférence en ligne, avec Olivier Paquet, le MARDI 16 JUIN À 17H :
SF et prospective : quand la fiction propose une lecture originale du réel

Riche de près de 250 ans d’histoire, la Science Fiction, genre littéraire longtemps dénigré, offre au public du XXIème siècle une relecture du réel qui se révèle riche en ferments propres à saisir la complexité de la modernité. Petit voyage entre utopies et dystopies

Pour rentrer dans la salle virtuelle et interagir avec les intervenants , Inscrivez-vous !

Pour juste suivre la vidéo en direct, rendez-vous sur notre chaîne youtube


Enregistrement du 16 juin 2020 :

 

FuturHebdo Numéro Spécial UBH | Publication

Le numéro spécial UBH (Union de la Bijouterie Hologerie) de la revue FuturHebdo vient de sortir. Ce magazine, tiré à 7000 exemplaires, est l’aboutissement de 6 mois de travail, entre étude experte, atelier de prospective design, conférence de restitution et rédaction d’articles à destination des adhérents de l’UBH.

Merci à l’UBH pour sa confiance qui aura permis cette très belle aventure humaine et intellectuelle : repenser l’avenir d’une filière professionnelle et celui d’une organisation professionnelle !

 

La publicité du futur | Conférence

La publicité aura été particulièrement fragilisée par les évènements actuels et elle va devoir surfer sur les crises qui vont déferler. Les publicitaires vont devoir se réinventer. La nouvelle publicité  devra engager une réconciliation généreuse et bienveillante entre les technologies et les émotions.

La tâche est rude : il faudra divertir le consommateur jouisseur, avertir le consommateur citoyen, redécouvrir le mythe fondateur de chaque marque, de chaque produit. En s’inspirant du concept d’allégeance rebelle, la publicité du futur devra être indocile et inspirante.

Télécharger la présentation : https://socialimpulse.net/publications/future-pub.pdf

Yasser Monkachi, basé au Maroc, est le CEO de Social Impulse +, Agence Digitale Native a invité Christian à partager sa vision au cours d’un Webinaire à succès. Yasser accompagne ses clients en communication et en transformation digitale. Sa devise : L’urgent est fait, le futur est à co-créer.

Une journée de téléconférence à l’EISTI | Formation

Le 7 mai 2020, Olivier a assurer une journée de formation pour les étudiants du Mastere Spécialisé Analyse stratégique et Intelligence économique de l’EISTI (L’École internationale des sciences du traitement de l’information), de l’Université Paris Seine, sous la direction de Nicole Beauvais-Schwartz.

La journée a été divisée en deux : la matinée a été consacrée à une approche de la Prospective par le biais de la Science-Fiction. La matinée « De la science fiction à la prospective, petite promenade au coeur de la culture moderne » a elle-même proposé trois temps :
1/ Modernité et transparence
2/ Science fiction, simple marqueur culturel ?
3/ Prospective, une simple exploration de l’avenir ?

Au cours de l’après midi, les étudiants ont pratiqué trois exercices de prospective créative : Ils ont débuté avec un exercice de prospective descendante, dans lequel un avenir est imposé. Charge aux étudiants répartis en sous-groupes de déterminer les différentes étapes — les barreaux de l’échelle — permettent de passer de cet avenir spéculatif au présent réel. Dans un deuxième temps, les étudiants, toujours en groupes de travail, se sont prêtés au jeu de l’exercice « d’extraction culturelle » : chaque groupe a étudié un film de Science-Fiction pour, au-delà du divertissement, mettre en lumière les éléments de prospective inclus dans le film et qui peuvent apporter un nouvel éclairage sur les enjeux que le présent a à relever. Le 3ème exercice consistait à simuler un procès. Un groupe d’étudiant jouant la partie civile, l’autre la défense sur un sujet de prospective soumis le jour même.

Cette journée, conçue en collaboration avec Nicole Beauvais-Schwartz, s’est déroulé avec les contraintes liées à la crise sanitaire : tout s’est fait en visioconférence. Les étudiants se sont réunis dans des salles virtuelles, Olivier passant de salle en salle pour les accompagner. Malgré les contraintes liées à la visioconférence, les résultats des trois ateliers ont été très instructifs aussi bien pour les étudiants que l’encadrement : à refaire !

Prospective bienveillante : outil d’anticipation créative qui accepte ses limites | The Alchemists


Article préalablement publié sur www.TheAlchemists.fr,
l’académie des entrepreneurs au service des projets qui ont besoin de talent.


#19 – La bienveillance par Olivier Parent de l’Académie des Alchemists

La crise sanitaire du Covid-19 a pris tout le monde par surprise, mettant en lumière le manque total d’anticipation de notre Société. Elle a déstabilisé tous les acteurs, y compris les plus éclairés de nos économistes, de nos politiques, de nos citoyens.

Crédit photo : Hannes Richter Unsplash

Quid de la prospective, ne porte-t-elle pas une part de responsabilité particulière ?

Si elle ne peut pas échapper à la nécessaire introspection que les structures humaines s’infligent, ce regard attentif sur soi-même qui, aujourd’hui, relève de l’indispensable, il faut rester prudent quant à la responsabilité qui serait celle de la prospective de ne pas avoir envisagé la pandémie.

Certains prospectivistes disent qu’ils ont examiné cette éventualité mais n’ont pas été écoutés. D’autres s’obligent à désormais réduire les délais temporels avec lesquels la prospective joue pour s’attacher à une prospective du présent. D’autres encore rappellent que la prospective n’a pas vocation à chercher à jouer aux cassandres. Elle est faite pour accompagner et éclairer les activités humaines d’une lumière autre que celle de l’immédiateté ou de la productivité.

Quoi qu’il en soit le Covid-19 met en danger certains fondements de la prospective. L’épidémie pourrait la priver de la liberté propre aux “exercices de pensée” pour l’obliger à s’engager dans une posture solutionniste et court termiste. Cependant, aujourd’hui comme demain, la prospective est et demeurera l’analyse de conséquences dues à des postulats identifiés. Pour cela, la prospective devra continuer à créer des écosystèmes spéculatifs qui permettront de déployer des scénarios et de tracer une cartographie des futurs de l’organisme qui la sollicite.

La prospective n’a pas la science infuse, n’est pas un art divinatoire ! Elle est au service du décideur politique ou économique. Plus que jamais, la bienveillante prospective est un outil d’anticipation au service d’une décision responsable, pour inspirer la construction collective de la Société post-confinement… espérons-le !

Olivier Parent


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui

Arborescence simplifiée des thèmes de la Science-Fiction | MàJ du 01/01/20 | Publication

A télécharger en cliquant sur l’image

Mise à jour du 30 avril 2020 .
Pour nous indiquer des modifications dans la carte, merci d’utiliser le compte Twitter
@Arborescence_SF

Le Comptoir Prospectiviste présente une arborescence simplifiée des thèmes de la Science-Fiction et une proposition (tout sauf exhaustive) de quelques œuvres… pour (mieux) connaître et essayer de s’y retrouver dans le vaste monde artistique (romans, cinéma, BD, théâtre…) de la Science-Fiction ! Le Comptoir y participe avec une forme toute particulière de SF, qui lui est propre : une anticipation sous forme de journalisme prospectiviste avec www.futurhebdo.com.

Le principe d’organisation des œuvres présentées dans cet organigramme est celui d’un tentative d’organisation chronologique de ces œuvre les unes par rapport aux autres. Ce choix est purement arbitraire et périlleuse. Cette structure essaye de montrer comment les œuvres de la SF participent à créer un déploiement des avenirs possibles de l’histoire future de l’Humanité…

Bonne promenade… N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires : nous mettrons régulièrement la carte à jour.


ARBORESCENCE SIMPLIFIEE DES THEMES DE LA SCIENCE-FICTION

Pour une lecture apaisée…  A télécharger en pdf : ICI (mise à jour du 30/04/20) pour une lecture plus souple et des zooms 

Utilisation libre sans modification (mentions d’Olivier Parent et du Comptoir Prospectiviste.fr). 

Liste des œuvres présentes dans l’arborescence (par ordre alphabétique des titres sans les articles)

A SIMPLIFIED DIAGRAM OF THE SCIENCE-FICTION THEMES And few artwork suggestions. 

The english version has to be updated in comparaison with the french version

The principle of this diagramis an illusory try to organize the proposed works
along a hypothetical and composite history of the future of Humanity, presupposing,
presumptuously, that these works can temporally ordered in relation to another.
At the risks and perils of the author … Moreover, the absence of the heroic fantasy is voluntary.

Link to a pdf english version : THERE
Free use without modifications (mentions of Olivier Parent and Le Comptoir Prospectiviste.fr).

2019 Glogal Futures Literacy Design Forum | UNESCO | Interviews

Le Comptoir a réalisé une série d’interviews lors du Global Futures Literacy Design Forum qui s’est déroulé en décembre 2019, à Paris, au siège de l’UNESCO (https://en.unesco.org/events/global-futures-literacy-design-forum)

Le Forum Mondial « Les Fabriques de la Littératie des Futurs » a été une opportunité unique d’expérimenter sa capacité à utiliser le futur.
Le grand public est invité à travailler avec des experts-praticiens, designers, facilitateurs, professeurs et chercheurs de renommée venus du monde entier.
Les participants au Forum seront engagés dans un processus d’apprentissage par la pratique (Learning by doing), prenant part à des laboratoires d’intelligence collective spécialement conçus pour cet évènement. Les laboratoires ne requièrent aucune connaissance préalable en Littératie des futurs, uniquement la volonté de laisser libre cours à son imagination et de partager les réflexions qui en résultent auprès des autres.
Dans un laboratoire, les participants acquièrent des connaissances sur un sujet spécifique à travers l’expérimentation pratique et ‘Imaginer les futurs’ sera le thème d’expérimentation privilégié pendant le Forum. Les participants peuvent imaginer le futur pour différentes raisons, à l’aide de différentes méthodes et dans différents contextes. Le Forum propose 28 laboratoires qui offrent l’opportunité d’expérimenter la diversité des
systèmes et processus d’anticipation humaine. Au sein de ces laboratoires, les participants seront invités à imaginer les futurs d’une pluralité de sujets comme le changement climatique, la philosophie, l’éducation et l’apprentissage, les transformations sociales, la mobilité, l’éthique, le genre, les politiques publiques des villes et gouvernements, et bien plus encore.

Interviews en anglais… pensez à utiliser les sous-titres automatiques : c’est pas parfait mais ça aide.

Une production Le Comptoir Prospectiviste, à voir également sur FuturHebdo : https://www.futurhebdo.fr/interviews-2019-glogal-futures-literacy-design-forum-unesco/

Riel MILLER, Responsable de la Litteratie
des futures, UNESCO


https://en.unesco.org/events/global-futures-literacy-design-forum
Martin Ciesielski & the school of nothing Martin Calnan, École des Ponts Business School

Créer de la valeur durable dans le monde des affaires et de la finance
Sarah DILLON, University of Cambridge


Écouter des histoires


John SWEENEY, Qazaq Research Institute for Futures Studies (QRIFS)

Imagination et créativité : jouer l’avenir des migrations et du changement climatique
Marie-Hélène CAILLOL,
LEAP et INSEEC U.


Vision 2040 : Quelle gouvernance mondiale pour un monde multipolaire fondé sur Internet ? Un exercice de co-création
Maree CONWAY, Thinking Futures


L’avenir de l’apprentissage, l’avenir de l’université
Essi SILVONEN, Bastu, Finland Futures Research Centre Anna SACIO-SZYMANSKA, Łukasiewicz Research Network – Institute for Sustainable Technologies

La poésie comme méthode pour la Littératie des futurs : Versets du Long-termisme
Leah ZAIDI, Multiverse Design

Les emplois du futur
Stuart CANDY, Carnegie Mellon School of Design Jonathan KEATS, Experimental Philosopher & Artist

Nouvelles techniques de divination pour générer des avenirs alternatifs
Loes DAMHOF, Hanze University


Imaginer le rôle du genre dans les sociétés futures
Pedro de SENNA, Middlesex University London


Jouer avec les outils du théâtre pour favoriser la Littératie des futurs

Festival Géopolitique de Grenoble 2020 | Conférence

Christian Gatard et Olivier Parent seront au Festival de Géopolitique de Grenoble dont, cette année, le thème est « (R)évolutions numériques ? ». Ce festival se déroulera du 25 au 28 mars 2020. Christian et Olivier donneront une conférence le samedi 28 mars à 9:00 avec Olivier Paquet : « Riche de près de 250 ans d’histoire, la Science Fiction, genre littéraire longtemps dénigré, offre au public du XXIème siècle une relecture du réel qui se révèle riche en ferments propres à saisir la complexité de la modernité. Petit voyage entre utopies et dystopies. »