INTERVENTIONS PUBLIQUES

Festival des Mondes Anticipés | Cité des sciences et de l’industrie | 8, 9 et 10/10/21

FuturHebdo est heureux d’annoncer l’organisation du festival des Festival des Mondes Anticipés : www.mondes-anticipés.fr. Ce festival nomade tiendra son premier épisode à Cité des sciences et de l’industrie les 8, 9 et 10/10/21. La saison 1 à pour thème « Il faut sauver le vaisseau Terre »

Le festival des Mondes Anticipés invite ses visiteurs à développer une culture de l’anticipation au service de la construction d’avenirs désirés et souhaitables, pour eux-mêmes et les générations à venir. A cette fin, les Mondes Anticipés proposeront sur trois jours, à la Cité des sciences et de l’industrie :
Des projections de films d’anticipation. À l’issue de chaque projection, un échange entre des invité et les spectateurs  se poseront la question : » Si le scénario du film advient, comment en est-on arrivé là ?quelles conséquences pour les individus et les organisations humaines ? » ;

Des conférences ;

 L’exposition des Mondes Anticipés qui accueillera :
> Des œuvres d’artistes qui donnent leur vision positive du thème » Il faut sauver le vaisseau Terre » ;
> Des œuvres (BD, romans, courts métrages…) sélectionnées aux Prix des Mondes Anticipés (les résultats des prix seront donnés à l’issue de la saison) ;
> Des présentations des bonnes pratiques et innovations du territoire qui accueille le festival. En octobre, ce sera paris et l’Île-de-France. Après S01E01 à Paris, le S01E02 des Mondes Anticipés se tiendra à Marseille début 2022. D’autres villes à venir…

Ce festival est organisé par FuturHebdo et le Comptoir Prospectiviste, avec les soutiens du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation , de l’IHEST et de laCité des sciences et de l’industrie. Space’ible, l’Observatoire de prospective spatiale du CNES, participera à la programmation des Mondes Anticipés.

L’impact du travail hybride sur les méthodes de travail | Table ronde | 08/04/2021

Christian Gatard intervient le Jeudi 8 avril 2021 au cours d’une table ronde intitulée « L’impact du travail hybride sur les méthodes de travail ». Cet événement est organisé et proposé par Alcatel-Lucent Enterprise et OpenIP à l’occasion du lancement de la solution Rainbow Touch.

Le programme du Rainbow Touch Show :
09h30 – 10h30 :
Table ronde « L’impact du travail hybride sur les méthodes de travail »
10h40 – 11h10 :
Devenez Opérateur de service et commercialisez Rainbow Touch.
11h15 – 11h45 :
Les opportunités de ventes de Rainbow Touch : ciblage, prospection, packaging et ventes additionnelles du parc client Alcatel-Lucent Enterprise.
11h50 – 12h20 :
Les fonctionnalités de téléphonie d’entreprise de Rainbow : télétravail, mobilité et communication avec son écosystème.

Pour vous inscrire : https://www.openip.fr/rainbow-touch-show/

Nos futurs sont-ils toujours désirables ? | Toutes Choses Digitales Par Ailleurs | reenchanterinternet.com | Conférence

Comment pourrions-nous dessiner un futur enchanteur où l’Homme vivrait en harmonie avec les siens, les terres et les cieux ? – Entre vision partagée, prospective et anticipation, comment rendre nos futurs désirables ? Pour en parler, sans bulshitt, avec une intention philosophique-sociologique-géostratégique…et sociale, le collectif RéEnchanterInternet vous propose son tout nouveau programme d’une heure avec un invité de marque : Christian Gatard. Sociologue, prospectiviste et entrepreneur dans le domaine des sciences humaines, Christian Gatard est également essayiste, romancier et auteur associé chez Futurhebdo.fr, le magazine de prospective. Son approche de la prospective se situe au carrefour du sociologique, de l’économique et du légendaire.


Page LinkedIn : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6780511996619104258/

Ecosytems In Motion : Tour du monde virtuel | Conférence

Ecosystems In Motion est une démarche de la Direction de la Prospective et la Direction Générale du Développement et de la Stratégie de l’UCL. Ecosystems In Motion nous convient à trois journées d’étude sur les écosystèmes innovants les plus dynamiques de la planète en Amérique, Asie et Europe. A cette occasion, Olivier y présente trois analyses prospectives de 3 films de science-fiction emblématiques de ces régions de la planète :

• Le 26 janvier 2021 : l’univers de Blade Runner avec le roman de Philip K. Dick, le film de Ridley Scott (1982) et celui de Denis Villeneuve (2017). Voici la vidéo de l’intervention enregistrée le 26/01/2021 :

• Le 22 mars 2021 : l’univers de Ghost in the Shell le manga de Masamune Shirow, le film de Mamoru Oshii (1997) et le film de Rupert Sanders (2017). Bientôt, la vidéo de l’intervention du 23/03/21 !

• Le 23 juin 2021 : le films présenté et analysé devrait être 2001, L’Odyssée de l’Espace ou la série Black Mirror..

Ces trois journées s’inscrivent dans un « tour du monde virtuel » des écosystèmes innovants en vue de constituer un réseau de recherche et de prospective. Ce voyage d’étude et de réflexion mobilisera des universitaires, des chercheurs, des praticiens, des hauts-fonctionnaires et des entrepreneurs. Il aboutira en septembre 2021 par une restitution de deux jours sur les principaux résultats de la recherche.

A suivre sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/groups/12485801/
A suivre sur Youtbe : https://www.youtube.com/channel/UCwRI7-PpIekX0DZ4s-wr0tA
A suivre sur le site d’Ecosystems In Motion : https://ecosytemsinmotion.wordpress.com/

Anticiper pour s’adapter au futur ou le construire ? | 13ème édition du Festival de Géopolitique de Grenoble | Table ronde le 23/03/21 à 16:00

Après une première participation au Festival de Géopolitique de Grenoble, en 2020 (https://prospectiviste.fr/sf-et-prospective-quand-la-fiction-propose-une-lecture-originale-du-reel-e-festival-de-geopolitique-le-16-06-20-a-1700/ et déjà « sous confinement »…), Olivier participera à une nouvelle table ronde, au cours de l’édition 2021 du Festival de Géopolitique de Grenoble : Anticiper pour s’adapter u futur ou le construire ?

Cette table ronde qui se déroulera en ligne le 23/03/21 à 16:00 sera animée par Thibault Renard. Thibault Chenevière, adjoint au maire de Pau, sera aussi de la partie. Inscription, ici : https://grenoble-em.zoom.us/webinar/register/WN_YRNgMkKjSl-ksHUqe-f2hA

A voir sur la Chaîne Prospectiviste :

Anticiper l’avenir, et notamment en pratiquant la prospective, consiste tout autant à construire son propre futur, que de chercher à s’y adapter. Parmi les pratiques de l’anticipation, figure la science fiction. Comment cette dernière anticipe t’elle son futur ? Quand elle se projette dans son avenir géopolitique ou technologique, l’espèce humaine y prend t’elle son avenir en main ou, fataliste, ne souhaite t’elle que s’adapter au mieux ? Au travers des extraits de films de science-fiction et de témoignages de professionnels amenés à penser le futur , cet atelier questionnera cet état où, au moment de rêver à des « Mondes Anticipés », l’humain demeure tiraillé entre transcender sa condition, ou chercher à décrypter un destin tracé par les dieux.

https://www.festivalgeopolitique.com/programme

Résumé de la conférence :

Vous trouverez ci-dessous quelques propos linéaires de la discussion entre les trois intervenants. Un régal pour les amateurs de sciences fiction et de prospective !

https://www.clionautes.org/anticiper-pour-sadapter-au-futur-ou-pour-le-construire.html

ADETEM | Atelier animé par Christian Gatard | Conférence

Le mardi 2 février 2021, de 11:00 à 12:20, dans le cadre des « Journées Nationales des Études », Christian Gatard animera l’atelier : sur le nouveau paradigme des tendances et prospectives – Comment anticiper dans un monde qui bouge ?

Tout le programme sur : Le nouveau paradigme des Etudes : de la résilience à l’innovation

Crise sanitaire, confinement, télétravail, etc. : demain, plus ne sera pareil … ou plutôt, plus rien n’est comme avant ; en quelques semaines, le marketing en général, et les études en particulier, ont dû s’adapter à une situation à laquelle personne, même dans ses dystopies les plus folles, ne se serait attendu !

Passés les premiers jours de stupeur, les acteurs des Etudes ont non seulement su s’adapter, mais à force d’initiatives, ils ont développé des approches à la fois inédites, mais aussi plus agiles et performantes : toute crise peut avoir du bon pour ceux qui savent la surmonter et offrir des vraies opportunités.

FuturHebdo Anthologies Prospectives #04 est paru | Publication

La nouvelle mouture du recueil FuturHebdo Anthologies Prospectives vient de paraître. Dans ce numéro, des articles des trois comparses du Comptoir Prospectiviste (Olivier Parent, Christian Gatard, Patrick Delcourt), d’autres textes des invités habituels (Nathalie Viet, Luc Dellisse) et d’autres encore de nouveaux venus dans les pages de FHAP : ce sont Raphaële Bidault-Waddington, Georges Amar, Anne-Cécile Violin, Philippe Jourdan et Jean-Claude Pacitto.

Bonne lecture !

Vous trouverez ce numéro 4, et les numéros précédents, dans la boutique du Comptoir Prospectiviste : https://prospectiviste.fr/boutique/

EDITO : La crise sanitaire qui nous frappe a pris tout le monde de court. Elle met en lumière le manque d’anticipation de nos sociétés. Elle déstabilise tous les acteurs, y compris les plus éclairés de nos économistes ou de nos politiques.

La Prospective, comme les autres observateurs de la société, ne peut échapper à la nécessaire introspection que les organisations humaines, aujourd’hui, s’imposent. Il faut cependant rester prudent quant à la responsabilité qui serait celle de la prospective de ne pas avoir anticipé la crise qui frappe le monde.

Certains prospectivistes clament haut et fort qu’ils ont envisagé une pandémie mais n’ont pas été écoutés… D’autres, s’auto-flagellent et s’essayent désormais à réduire les délais temporels avec lesquels la prospective joue pour s’attacher à une prospective du présent… D’autres encore rappellent simplement que la prospective n’est pas une boule de cristal, que sa vocation première est d’accompagner, dans une indispensable confiance, les activités humaines pour les éclairer d’une lumière autre que celle du résultat immédiat ou de la productivité.

La pandémie met aussi en danger certains fondements de la prospective. Elle pourrait, par exemple, la priver d’une pensée libre de toute contrainte pour l’obliger à s’engager dans une posture solutionniste.


Et pourtant, aujourd’hui comme demain, la Prospective reste l’analyse de conséquences issues de postulats identifiés. Elle devra donc continuer à créer des écosystèmes spéculatifs dans lesquels se déploieront des scénarios. Ceux-ci serviront à tracer la cartographie des futurs des organisations qui la sollicitent. Malgré les légitimes chocs post-traumatiques, elle devra continuer à pousser les curseurs, quitte à choquer : ses recommandations devront être encore plus robustes et justifiées… En contre- partie, le commanditaire devra accepter d’être bousculé : si la prospective dérange, elle ne le fera jamais gratuitement, elle s’y engage !

On le rappelle, la prospective n’a pas la science infuse, elle n’est pas plus un art divinatoire ! Elle est un outil au service du dé- cideur, sans se subs- tituer à lui. Plus que jamais, la prospective doit être envisagée comme un moyen d’anticipation au ser- vice d’une décision responsable, pour ins- pirer la construction d’une société post- crise. Faut-il encore lui donner l’occasion d’y participer.

Dans les pages qui suivent, nous vous proposons quelques morceaux choisis de ces tentatives de repenser le monde !

Cité des Sciences et de l’Industrie | Ma première conférence | Conférence

Olivier a donné une conférence devant un groupe d’enfants de CP à CE2 :
« Le possible et l’impossible. Faites découvrir les notions de possible et d’impossible, de probable et d’improbable à vos élèves en rencontrant un prospectiviste. Au travers de leur imaginaire et de leur culture, ils dessineront ensemble l’arbre du possible. »

Cette conférence fait partie d’un programme à destination du jeune public (cycle 2 / 6 – 8 ans). Il est proposée dans le cadre de l’exposition « Contraires » présentée à la cité des sciences et de l’industrie de février 2020 à janvier 2021.

En raison des conditions sanitaires, cette conférence déroulée en distanciel. Mais cela n’a pas empêché la participation des enfants qui, tous ensemble, ont construit leur Arbre des récits imaginaires !

Crédit image : Jonas Mohamadi @ Pexels

© Comptoir Prospectiviste
Vidéo de la conférence qu’Olivier a donné à une classe de CE1-CE2 : possible et impossible

ARGIC-ARCCO | Le futur de la MOA | Conférence

Olivier est intervenu lors d’une conférence, en distanciel, organisée par l’Observatoire des métiers ARGIC-ARCCO, à l’invitation de Frédéric Joly. Cette conférence réunissait :

  • Yann Charron, Directeur de la Transformation, Agirc-Arrco ;
  • Frederic Coutard, Directeur du Produit Retraite, Agirc-Arrco ;
  • Norbert GIRARD, Responsable de l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance ;
  • Laetitia MAS, Responsable du centre de services MOA Assurance de personne, KLESIA ;
  • Sébastien Charreire, Head of Technology Advantage, Sia Partners ;
  • et Olivier qui a assuré la clôture de cet apres-midi.

Olivier a abordé l’impact d’une technologie, l’IA, sur les métiers de la MAO (Maîtrise d’ouvrage) dans les domaines de la retraite complémentaire et l’assurance des personne.